Menu

Masthead TITRE DES HAUTS DE PAGE

Ateliers & tables rondes

Partager sur les réseaux sociaux


 
La Riche : Zac du Plessis botanique
Sujet : La Riche : Zac du Plessis botanique
Date / Heure de début : 16 novembre 2021 - 11:00
Date / Heure de fin : 16 novembre 2021 - 11:30

La Ville de La Riche est engagée depuis une vingtaine d’années dans un processus de recomposition profond, alternant des interventions lourdes sur son quartier d’habitat social et des opérations d’aménagement en ZAC qui ont renforcé significativement l’offre en logements, en services et en équipements à destination d’une population en forte croissance.
Aujourd’hui, il s’agit pour la Municipalité et la Métropole de compléter ces actions pour leur donner cohérence et visibilité par une articulation soignée avec le tissu existant. Simultanément, la Ville et la Métropole ont souhaité anticiper leur développement démographique, dans une agglomération où les besoins en logements restent forts.
 
A l’issu d’un appel à projet mené par la Ville de la Riche, le projet porté par Icade via sa filiale d’aménagement « Synergies Urbaines » a été désigné lauréat en 2007. La Ville de la Riche et la SNC du Plessis Botanique créée par Icade pour le pilotage de l’opération ont signé en 2018 un traité de concession d’Aménagement. Le projet a été désigné d’intérêt métropolitain au mois de décembre 2020, faisant de la ZAC le premier projet d’aménagement de la Métropole.
 
Situé sur socle fertile entre la Loire et le Cher, le secteur d’intervention concerné représente une quinzaine d’hectares, traversant la commune de la Riche du Nord au Sud. Le projet d’aménagement de la ZAC s’inscrit délibérément en rupture avec l’urbanisation spontanée récente de La Riche et en continuité avec un tissu urbain ouvert. Il s’agit de créer un quartier jardiné permettant de recomposer cette ville « puzzle » et d’assoir une nouvelle identité forte et révélatrice pour la Ville, tout en renouant avec son histoire maraichère.
 
L’intervention sur l’espace public est ainsi la clé d’entrée du projet et s’articule autour de trois principes majeurs :
 
. La hiérarchisation des espaces publics autour de la trame viaire existante : les rues historiques constituent d’ores et déjà un réseau structurant pour l’accès véhicule et la lisibilité du quartier. Le projet qui se verra traverser par la future ligne de tram ne créera aucune nouvelle rue pour les véhicules, mais se limitera à la création d’un maillage secondaire dédiée aux modes doux et favorisant le partage apaisé de la voie.
. La mise en lumière des aménités et polarités existantes par la création d’un enchainement de pièces vertes. De longues lanières maraichères nord sud ménageront des respirations entre le tissu bâti et créeront un réseau de continuités douces de la Loire au Cher. Elles garantissent des vues et perspectives sur le grand paysage et permettent le renforcement des milieux et de la biodiversité. Certaines de ces lanières maraichères seront mises à disposition des habitants et dédiées au jardinage.
. La création de la première avenue métropolitaine sans voiture : l’axe majeur traversant le quartier sera dédié à la ligne de tram ainsi qu’une voie vélo et piéton de part et d’autre. Ce corridor reliant le quartier au centre-Ville de la Riche et à la Ville de Tours sera largement planté et offrira les qualité d’un parc linéaire.

Intervenants

  • Carine ROBERT

    Directrice Synergies Urbaines - Icade

  • Wilfried SCHWARTZ

    Maire de La Riche.

  • Claire SCHORTER

    Architecte, Agence LAQ.